Mais c’est quoi, le développement personnel?


Une poule sur un mur…

…Ou sur un pont suspendu. C’est un peu à ça que nous ressemblons tous. On se balance en permanence au-dessus du vide, on s’accroche au cordage, on apprend à tenir en équilibre et à affronter la peur du vide pour atteindre l’autre rive. Parfois on s’arrête pour contempler le paysage, d’autre fois on sprint au péril de nos vies, selon notre tempérament, nos envies et les obstacles qui se mettent en travers de la route.

Le développement personnel, ce sont toutes les idées, les compétences physiques et psychologiques dont nous nous imprégnons pour rendre la traversée plus facile, parfois pour aider la personne sur le même pont que nous, mais en priorité pour nous aider nous.

Nous pouvons ainsi décider de nous intéresser à nous-même, d’apprendre à nous connaître en portant un regard bienveillant sur notre vie et notre façon de penser, nous pouvons aussi décider de valoriser nos talents et notre potentiel ou encore décider d’améliorer notre qualité de vie en général.

Vous trouverez une foultitude de livres, de DVDs, de vidéos, de sites, de méthodes et de « spécialistes » visant à votre « développement personnel ». En général, les thèmes récurrents sont la confiance en soi, l’organisation, le lâcher prise, la timidité, le stress…Bref, des états de fait et d’esprit dont nous sommes tous plus ou moins victimes à un moment ou à un autre.

Je n’ai pas de méthode miracle à vous proposer, mais peut-être quelques conseils, parce que, en général, quand on se retrouve à s’intéresser au développement personnel, c’est qu’on est dans une phase de questionnement. Personnel ou professionnel, il n’est pas dénué de sens de ressentir l’envie de se poser, ou d’évoluer, mais il faut se poser les bonnes questions pour ne pas se retrouver à tourner en rond, seul, sur son mur ou sur son pont suspendu.

Je vous met tout de même en garde: si vous trouver la réponse à vos questionnements et que vous entreprenez un changement ou un projet, quand vous aurez atteint votre but, un autre questionnement surgira. C’est comme ça. Et heureusement! Par ce que quelqu’un qui pense avoir réussi sa vie et ne plus pouvoir faire mieux, qui n’a plus de rêves, qui n’a plus de projet, ce n’est pas bon signe! L’être humain à ça de merveilleux: il est en constante évolution. Comme tout le reste d’ailleurs. Tout a un début, une période d’évolution, et une fin, à plus ou moins long terme. Le tout n’est -il pas d’être heureux?

woman-591576_640

C’est quoi, être heureux?

Vaste question, à laquelle vous seul avez la réponse. Elle est bien bonne…

Le bonheur peut prendre des formes variées: manger un bon petit plat, profiter d’une journée en famille, rire aux éclats avec un ami, recevoir des félicitations, réussir un examen, obtenir son permis, décrocher un nouveau boulot, quitter son boulot, se balader seul au son de sa playlist préférée, s’enrouler dans sa couette pour lire un bon bouquin…Le bonheur, c’est quelque chose de très personnel, et vous êtes seul responsable du vôtre. C’est la somme de toutes les joies qui jalonnent votre vie.

Cela veut aussi dire, par extension, que vous n’êtes pas responsable du bonheur des autres. Vous pouvez décider d’y contribuer, parce que cela vous fait plaisir, mais vous n’êtes pas obligé de le faire.

On n’est jamais obligé de rien, on décide de faire quelque chose par conviction, par soucis de l’autre ou des répercussions, par envie, ou au contraire de ne pas faire quelque chose parce que cela ne nous convient pas, mais finalement, on fait un choix.

Regretter ses choix, c’est une perte de temps. On peut s’attarder longuement sur le chemin que les événements auraient pris si l’on avait fait un autre choix, mais cela ne nous permettra jamais de revenir en arrière. Alors il faut avancer.

Si vous ne savez pas ce qui vous rend heureux, vous pouvez commencer par dresser la liste des événements qui vous ont fait plaisir ces derniers jours ou ces dernières années. Une fois cette liste établie, peu importe sa longueur et son contenu, rédigez celle de ce qui pourrait vous rendre heureux dans les jours, les semaines, les mois ou les années à venir. Classez-les par ordre de priorité et occupez-vous en. Vraiment. Sinon, vous pouvez retourner à vos questionnements et attendre que les choses se fassent, ou pas. Mais si vous contribuez à leur réussite, vous aurez ainsi l’occasion de les ajouter à votre liste de choses qui vous a rendu heureux.

C’est ça aussi, le développement personnel, ça commence par ne pas avoir peur de se retrouver seul face à soi-même. Puisque vous devrez vous supporter tous les jours pour le restant de votre vie, autant faire en sorte de bien vous entendre avec vous-même…Et de vous écouter.

coffee-2076806_640

C’est quoi, s’écouter?

C’est prendre du recul sur le quotidien, ou sur un événement, et faire appel à son jugement de la situation, en dehors de toute considération extérieure. Il est parfois nécessaire d’écouter son intuition ou de se laisser respirer. Personne d’autre, en dehors de vous, ne sait de quoi vous avez vraiment besoin ou envie.

Je ne supporte plus mon boulot. Je voudrais en changer. Mes proches et mes amis me disent que ce n’est pas une bonne idée.  Je vais envoyer des CV pour voir un peu où je me situe.

Je voudrais reprendre des études. Mon/ma conjoint/e ne voudra jamais. Je vais me renseigner sur les dispositifs de formation. Ils vont tous se moquer de moi. Je pourrais travailler dans un domaine qui fait sens à mes yeux.

Je n’ai pas envie de faire la cuisine ce soir. Ce n’est pas raisonnable, je dois m’occuper de ma famille. Le temps que la commande arrive, je vais me poser avec un bon livre pour me changer les idées.

Je ne supporte plus ma petite routine, j’ai besoin de faire quelques chose de nouveau. Il faut que je trouve une activité qui conviendra à tout le monde. Je vais faire quelque chose juste pour moi.

Le développement personnel sert à vous poser des questions quand vous sentez que quelque chose ne tourne pas rond: vous avez un boulot, un toit, à manger sur la table, une famille, des amis, vous partez en vacances, mais non. Quelque chose ne va pas. Il est tant d’avoir une discussion avec vous-même et de vous poser des questions, de vous-même à vous-même.

question-mark-2153533_640

Quelles questions dois-je me poser?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise question, comme il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

Mais quel sens de l’humour! On ne l’arrête plus…

Certaines questions peuvent vous permettre de faire un premier pas vers vous-même, vers votre développement personnel. Voici quelques idées pour vous aider à entamer votre réflexion:

  1. Quel âge vous donneriez-vous si vous ne connaissiez pas votre âge?
  2. Quel est le pire: échouer, ou ne jamais essayer?
  3. Si la vie est si courte, pourquoi faisons-nous tant de choses que nous n’aimons pas et pourquoi aimons-nous tant de choses que nous ne faisons pas?
  4. Si l’espérance de vie moyenne était de 40 ans, comment vivriez-vous votre vie?
  5. Si vous deviez donner à un nouveau-né un seul conseil, lequel serait-ce?
  6. Vous accrochez-vous à quelque chose dont vous feriez mieux de vous débarrasser?
  7. Est-ce que votre plus grande peur s’est déjà réalisée?
  8. Avez-vous l’impression que cette journée ressemble aux 100 dernières autres?
  9. Si nous apprenons de nos erreurs, pourquoi avons-nous peur d’en faire?
  10. Des décisions vous concernant sont en train d’être prises. Prenez-vous ces décisions? Ou d’autres personnes les prennent-elles pour vous?

27889095296_c1ff328fe7

Je suis un peu sceptique…

Vous n’aurez peut-être pas toutes les réponses immédiatement, certaines questions vont peut-être vous sembler ridicules, ne pas vous concerner ou enfoncer des portes ouvertes, ce n’est pas grave, et ça ne remet certainement pas en question ce qui vous a amener à lire cet article jusqu’ici.

Le développement personnel est un sujet suffisamment vaste pour que chacun y trouve son compte: psychothérapie, méthodes, pensée positive, pyramide de Maslow, exercices de confiance en soi, New Age, relaxation, méditation, sophrologie…Et j’en passe!

Le processus peut être long pour trouver la racine de ce qui vous chagrine, la méthode pour y arriver et surtout le remède.

S’agit-il de trouver du temps pour vous? De changer quelque chose dans votre vie? Votre travail peut-être, ou votre environnement? Trop de stress? Trop de routine? Trop de contraintes? Par quel bout faut-il le prendre? Comment trouver des réponses sans passer pour un fou/une folle auprès de mes proches?

Chaque chose en son temps. Si vous bouillonnez à l’idée de tout envoyer valser, c’est plutôt bon signe, il vous reste à définir ce que vous mettez sous le « tout ».

Priorisez, listez, cherchez, testez, lisez, informez-vous, sans relâche, et ne vous abandonnez pas, laissez-vous du temps pour réfléchir et pour trouver ce qui vous fait du bien, pour prendre du recul et échafauder un plan.

Et un beau jour, plus proche que vous ne le pensez, vous trouverez votre réponse.

“Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.” Lao-Tseu

“Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas.” Lao-Tseu

Et toi? Qu’est ce qui t’a rendu heureux dernièrement?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *