Sophrologie ou Méditation?


Deux salles, deux ambiances: sophrologie ou méditation?

La sophrologie et la méditation sont deux méthodes de relaxation et de « lâcher prise ». Sans être totalement différentes et incompatibles, elles ne découlent toutefois pas des mêmes origines et n’ont pas exactement le même but. Dans votre quête de sérénité et de développement personnel, vous avez très certainement déjà entendu parler de ces deux spécialités. Vous voulez vous y mettre mais les différences subtiles vous échappent? Faisons le point.

La Sophrologie

Du grec « Sos » (sérénité), « Phren » (esprit) et « Logos » (science), la sophrologie doit son développement à Alphonso Caycedo depuis 1960, docteur et chirurgien spécialisé en psychiatrie. Marié à une française passionnée de yoga, il a ainsi étudié cette discipline en Orient et a intégré à son propre concept quelques uns des préceptes. D’abord mise en place en milieu thérapeutique pour proposer une alternative aux méthodes un peu trop violentes d’après guerre (électrochocs, comas), la sophrologie prend sa source dans l’hypnose et la phénoménologie: il s’agit donc d’orienter cette nouvelle science vers le vécu individuel et l’accueil des phénomènes sans jugement.

Dans le cadre d’une pratique personnelle, la sophrologie vise l’épanouissement général. Il s’agit d’améliorer sa qualité de vie en atteignant un autre niveau de conscience de soi pour vivre en cohérence avec ses valeurs, ses ressources et son environnement.

Le corps est au cœur de la pratique et on distingue cinq systèmes, ou régions du corps, ayant chacun un point spécifique appelé point d’intégration:

sophrologie cinq systèmes

Lors d’une séance, le sophrologue vous guide dans votre relaxation dynamique à l’aide d’un processus: sophronisation (modification du niveau de conscience), techniques spécifiques puis désophronisation (retour à l’état de conscience initial) . Vous serez invité à fermer les yeux, à visualiser des choses ou des scènes et à faire des mouvements spécifiques (contractions musculaires, des grandes respirations etc.).

Les différents systèmes sont évoqués lors de la séances et chacun fait l’objet d’une attention particulière. Chaque séance est différente, il est en général possible de l’enregistrer à l’aide de votre portable par exemple, pour la refaire chez vous. Un cours dure environ une heure ,en position assise sur une chaise, debout ou allongé sur le sol. Le but de la séance vous sera énoncé au début par le sophrologue, qui prendra également le temps de vous montrer les éventuels gestes qui feront leur apparition lors de la séance. Vous pouvez pratiquer en individuel ou en groupe.

sophrologie ou méditation article

La Méditation

Du latin « meditatio », la méditation est une pratique ancestrale visant à établir un contact bienveillant avec soi-même, et idéalement avec l’univers. Mentale ou spirituelle, elle diffère de la sophrologie sur un point essentiel: l’objectif. En effet, la méditation n’a idéalement pas d’objectif précis mais est plutôt une recherche de l’élévation de la conscience pour observer sans jugement ses propres pensées et sentiments.

Il existe un large panel de propositions en médiation: pleine conscience, zen, bouddhique ou encore transcendantale. Leurs différences résident dans la façon de la pratiquer, en se concentrant sur sa respiration, sur une image ou encore sur une phrase. Il n’y a pas de type de méditation plus facile ou plus bénéfique que l’autre, seule la pratique vous permettra de découvrir si cela vous convient.

Vous pouvez pratiquer la méditation assis, debout, en marchant, allongé, dans les transports, en mangeant et même en faisant la vaisselle. Il s’agit de s’accorder une pause spirituelle pour s’attarder sur un point spécifique et d’entraîner son mental à rester concentré, le temps nécessaire à retrouver sérénité et sensation de bien-être.

Les bénéfices de la méditation ne sont aujourd’hui plus à prouver et de nombreuses études ont révélés des résultats surprenants allant jusqu’à des modifications du cerveau.

Concrètement, il s’agit de s’entraîner à la mise en place d’un filtre des pensées négatives. Vous vous placez en observateur du côté propre du filtre. Il ne s’agit pas d’empêcher les pensées d’émerger, mais au contraire de les laisser prendre la place qui leur est nécessaire. Vous les observez en prenant de la hauteur, sans juger, et en définissez les ramifications, physiques et/ou psychologiques. Cela permet de s’extraire du tourbillon incessant de nos pensées pendant un instant, de se mettre en pause et de se libérer de effets des pensées négatives.

On commence souvent la méditation pour apprendre à retrouver et garder son calme en toute circonstance. La pratique régulière permet d’intégrer des principes à son quotidien et peut, à terme, faire partie intégrante de votre vie.

Du coup, je choisis quoi?

Cela va dépendre de votre objectif d’une part et aussi de vos affinités avec les concepts.

Je me sens à l’aise à l’idée de scanner mon corps à la recherche de mes points de tension, de mes douleurs, de mes ressentis physiques. Je veux m’apaiser autant physiquement que psychologiquement, me construire une banque d’images positives à laquelle je ferai appel au quotidien et ressentir rapidement des résultats au niveau physique. La sophrologie est probablement adaptée: le corps au cœur de la pratique.

Je me sens à l’aise à l’idée d’être à l’écoute de mon psychique, de mon esprit dans sa globalité. Je souhaite me placer en spectateur de mes pensées pour faire émerger mes propres schémas de réflexion ou de réaction face aux événements, les comprendre et les corriger en toute bienveillance. Mon objectif est de m’accorder du temps pour moi, des parenthèses dans mon emploi du temps chargé pour souffler. La méditation vous conviendra sûrement: l’esprit au cœur de la pratique.

Certaines personnes apprécieront la dynamique et l’accompagnement des séances de sophrologie guidée, quand d’autres préféreront l’introspection de la méditation.

Les deux méthodes se rejoignent sur les bienfaits: réduction du stress, des douleurs chroniques, augmentation de la concentration, amélioration du bien-être général. Elles peuvent donc parfaitement se compléter.

Cela dit, point de miracle, seule la pratique régulière de l’une ou l’autre de ces méthodes vous apportera des résultats concrets. La mise en place des processus et de la pratique peut être déstabilisante car il s’agit de quelque chose de nouveau et pas toujours facile à intégrer, ne vous découragez pas et persévérez!

Liens utiles

Trouvez un sophrologue près de chez vous par ici.

Faites l’expérience de la méditation grâce à Petit Bambou (premières séances gratuites).

 

Et vous? Team sophro ou team méditation? Dites moi tout en commentaires!

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *